Ma famille

Avez-vous pensé à la donation au dernier vivant ?


Appelée aussi donation entre époux, la donation au dernier vivant est incontournable pour assurer l'avenir de son conjoint.

Quand peut-on faire une donation entre époux ?

Comme son nom l'indique, la donation entre époux ne peut être faite que par les époux. Il faut donc impérativement être marié. Les couples pacsés ou en concubinage ne peuvent en bénéficier. Elle peut être réalisée à n'importe quel moment et quel que soit le régime matrimonial auquel vous êtes soumis (elle a aussi un intérêt en cas de séparation de biens). Il s'agit d'une donation, mais qui prendra effet seulement au décès du donateur. De plus, elle porte sur les biens à venir, et non pas sur les biens présents comme les donations classiques. Sa particularité est qu'elle peut être révoquée à tout moment, par un des époux, de manière unilatérale (l'autre n'est pas au courant). Il n'y a pas de moment idéal pour le faire. En pratique, les époux prennent l'initiative de se donner au dernier vivant à la naissance de leur premier enfant ou lors de leur premier achat immobilier, mais le plus tôt est le mieux.

 

Où peut-on faire cette donation ?

Rien de plus simple : il suffit de prendre rendez-vous avec son notaire. En effet, la donation entre époux ne peut être réalisée que par acte notarié. Chacun des époux consent alors une donation au profit de l'autre, mais ce n'est pas une obligation. En cas de divorce, elle prend fin automatiquement. Cette donation au dernier vivant fera l'objet d'une inscription au fichier central des dernières volontés à Venelles. Au décès, le notaire chargé du règlement de la succession interrogera ce fichier et saura alors si des dispositions avaient été prises (même chez un confrère).

 

Pour quelles raisons faire une donation entre époux ?

La donation entre époux est la solution pour doper "la part d'héritage" du conjoint. Ce type de donation est particulièrement intéressant pour les époux ayant des enfants, ces derniers étant toujours avantagés si aucune disposition n'a été prise. Il faut distinguer deux situations :

Si vous avez des enfants ensemble, le conjoint survivant reçoit soit la totalité des biens du défunt en usufruit, soit 1/4 en pleine propriété.
Avec la donation entre époux, ses droits sont étendus, au choix, à :
• l'usufruit de la totalité des biens ;
• 1/4 en pleine propriété et 3/4 en usufruit ;
• la pleine propriété de la quotité disponible de la succession (c'est la part qui n'est pas réservée aux enfants).

Si un des époux a des enfants d'une précédente union, son conjoint ne peut recueillir qu'1/4 de la succession en pleine propriété.
Avec la donation entre époux, il peut prétendre, au choix, à :
• des droits plus étendus en pleine propriété ;
• l'usufruit sur la totalité de la succession ;
• mélanger pleine propriété et usufruit.

En général, c'est au moment du règlement de la succession que le conjoint survivant exercera son option.

 

Stéphanie Swiklinski

 

Dernière modification le 04/06/2018

Informations juridiques

  • PACS Votre notaire s'occupe de tout !

    À chaque instant de la vie, votre notaire est là pour vous accompagner et vous conseiller. Le choix de se pacser fait partie de ces moments clés et le pacs notarié présente bien des avantages.
    Lire la suite
  • 1541412095

    Famille recomposée et successions Des solutions sur mesure

    La France compte plus de 700 000 familles recomposées. Et ce sont autant de situations particulières avec toutes les interrogations qui vont avec, notamment en matière de succession. Marc et Sylvie en font partie.Marc et Sylvie sont tous les deux divorcés depuis de nombreuses années. Après 15 ans de vie commune, ils ont décidé de se marier. Mais ils se demandent comment se protéger mutuellement si l'un des deux venait à disparaître. Sachant qu'ils ont chacun des enfants d'un premier mariage et qu'ils ont en commun une petite fille de 9 ans et un garçon de 11 ans.
    Lire la suite
  • 1541411370

    Crédit immobilier Une renégociation s'impose !

    Les taux d'intérêt retrouvent leur niveau plancher de 2016. Ce qui doit inciter certains emprunteurs à rendre visite à leur banquier pour envisager une renégociation. À la clé, ils pourront bénéficier de belles ristournes sur le coût de leurs crédits immobiliers. Il ne leur reste plus qu'à préparer ce rendez-vous pour saisir cette belle opportunité.De nombreux médias se font l'écho de la baisse des taux. Ce qui ne doit pas manquer d'attirer l'attention pour envisager une renégociation. Avec des taux qui flirtent avec le 1 % pour les meilleurs dossiers, cela laisse à penser qu'il faut faire un peu de charme à son banquier pour profiter de ces valeurs extrêmement intéressantes. D'autant qu'il faut aussi rediscuter des conditions accordées au niveau de l'assurance emprunteur. Voilà un rendez-vous qui promet de rapporter gros !
    Lire la suite
Mentions légales